Théâtre : Où les cœurs s’éprennent
Théâtre

Où les cœurs s’éprennent

Thomas Quillardet

Le cinéma d’Éric Rohmer se prête bien aux adaptations théâtrales, car il repose sur les dialogues et les interactions entre les personnages. Thomas Quillardet l’illustre avec talent, sous l’adage du maître : tout est fortuit, sauf le hasard.

Thomas Quillardet et ses comédiens se sont immergés dans l’univers d’Éric Rhomer, cinéaste connu pour ses études sur les affres de l’amour et ses méandres. Pour le cinéaste, il s’agit d’envisager ces questions en les croisant avec les évolutions de la société où prennent place ses personnages. Qu’en est-il de l’amour, de ses attentes, ses espoirs et ses frustrations dans la France des années 80 ? Et qu’en est-il de ces mêmes questions en 2018 ? Comment le désir circule-t-il entre les êtres, comment se transforme-t-il, qu’est-ce qui préside aux rencontres   La pièce est l’adaptation de deux films de Rohmer, Les nuits de la pleine lune et Le Rayon vert, dont elle reprend les scénarii. Un diptyque autour du désir féminin incarné par deux figures, Delphine et Louise, qui cherchent de nouvelles modalités pour être avec l’autre. L’une veut réinventer l’indépendance au sein du couple, quitte à en menacer l’existence même. L’autre rêve d’être en couple, tout en refusant la médiocrité des échanges et du quotidien, au prix de la solitude. Entre ces deux pôles s’enchaînent des situations, des marivaudages, qui en disent long sur la quête du sens et de comment orienter sa vie. Les jeunes comédiens qui composent la distribution traversent avec brio et humour ces errances du coeur.


MISE EN SCÈNE Thomas Quillardet
ADAPTATION COLLECTIVE POUR LES NUITS DE LA PLEINE LUNE
ADAPTATION POUR LE RAYON VERT Marie Rémond ET Thomas Quillardet
AVEC Clémentine Baert, Benoit Carré, Florent Cheippe, Guillaume Laloux, Malvina Plégat, Anne-Laure Tondu, Jean-Baptiste Tur
LUMIÈRES Nadja Naira
SCÉNOGRAPHIE James Brandily ASSISTÉ DE Long Ha ET Fanny Benguigui
DÉCOR Pierre-Guilhem Coste


© Pierre Grosbois • coproduction Le Théâtre de Saint-Nazaire – scène nationale • avec le soutien du ministère de la Culture • DRAC Ile-de-France, de l’ADAMI, d’Arcadi Île-de-France, du petit bureau, du Fonds d’Insertion professionnelle de l’Académie • ESPTL, DRAC et Région ALPC, du Théâtre de Choisy-le-Roi • Scène conventionnée pour la diversité linguistique pour son accueil en résidence. Remerciements : Théâtre Firmin Gémier – La Piscine à Antony, La Colline – Théâtre national, L’Odéon – Théâtre de l’Europe, Théâtre Ouvert. Ce projet est né grâce à une résidence à l’Atelier du Plateau dans le XIXème arrondissement de Paris.

Presse

Toute la place est laissée à l’imaginaire du spectateur et des acteurs définissant et redéfinissant magnifiquement les espaces (appartement, studio, maison en bord de mer…) par la grâce d’un geste, d’une pose,d’une attitude, d’un vêtement enfilé, retiré. LA CROIX

Horaires et lieux

27/02/2019 19H30 Théâtre du Beauvaisis  
28/02/2019 20H30 Théâtre du Beauvaisis  

Tarifs

durée 2h
tarif général

- Bord de scène - à l’issue de la représentation du mercredi 27 février
- Rencontre philo - Peut-on vivre ensemble ? -  lundi 11 mars - 19h30

Photos et Vidéos

Abonnez vous à notre Newsletter

Recevez les nouvelles publications par mail.